Découvrez L'Art De L'Édition
L'ordinateur

Snap achète une startup d’interface cerveau-ordinateur pour les futures lunettes AR

Snap achète une startup d'interface cerveau-ordinateur pour les futures lunettes AR

Meta, Apple et de nombreuses autres entreprises technologiques construisent des lunettes de réalité augmentée avec des écrans qui placent l’informatique dans le monde qui vous entoure. L’idée est que ce type de produit deviendra un jour utile d’une manière similaire à la façon dont les smartphones ont transformé ce que les ordinateurs peuvent faire. Mais comment contrôlez-vous des lunettes intelligentes avec un écran que vous ne pouvez pas toucher et sans souris ni clavier ?

C’est un gros problème que l’industrie n’a pas encore résolu, mais il y a un consensus croissant sur le fait qu’une sorte d’interface cerveau-ordinateur sera la solution. À cette fin, Snap a déclaré mercredi qu’il avait acquis NextMind, la startup neurotech basée à Paris derrière un casque qui permet à un utilisateur de contrôler certains aspects d’un ordinateur, comme pointer une arme à feu dans un jeu vidéo ou déverrouiller l’écran de verrouillage d’un iPad. . avec vos pensées. L’idée est que la technologie de NextMind sera éventuellement intégrée dans les futures versions des lunettes Snap’s Spectacles AR.

Le premier produit de NextMind, un kit de développement de bandeau de 400 $ introduit il y a deux ans, sera abandonné. Mais la vingtaine de salariés de l’entreprise resteront en France et travailleront pour Snap Lab, le groupe hardware responsable de Spectacles, un prochain drone caméraet autres gadgets inédits. Un porte-parole de Snap a refusé de dire combien la société payait pour NextMind. La startup a levé environ 4,5 millions de dollars de financement à ce jour et a été évaluée pour la dernière fois à environ 13 millions de dollars, selon PitchBook.

L’achat de NextMind par Snap est le dernier d’une série d’accords liés au matériel de réalité augmentée, y compris la plus grande acquisition à ce jour du fabricant d’écrans de réalité augmentée WaveOptics l’année dernière pour 500 millions de dollars. En janvier, il a acheté une autre société de technologie d’affichage. appel de photons composites.

Snap n’est pas le seul grand acteur technologique intéressé par les interfaces cerveau-ordinateur comme NextMind. Il y a Neuralink d’Elon Musk, qui implante littéralement un appareil dans le cerveau humain et c’est préparation aux essais cliniques. Valve travaille avec le projet d’interface cérébrale open source appelé OpenBCI. Et avant son changement de marque en Meta, Facebook a catalysé un intérêt plus large pour l’espace avec son acquisition d’environ 1 milliard de dollars de CTRL-Labs, une startup développant un bracelet qui mesure l’activité électrique dans les muscles et se traduit par l’intention de contrôler les ordinateurs.

NextMind

Cette approche, appelée électromyographie, diffère de celle de NextMind. Au lieu de cela, le bandeau NextMind utilise des capteurs sur la tête pour mesurer de manière non invasive l’activité dans le cerveau à l’aide de l’apprentissage automatique.

en un entretien 2020 avec VentureBeat, NextMind et le fondateur de CEI, Sid Kouider, l’ont expliqué ainsi : « Nous utilisons votre attention descendante en tant que contrôleur. Ainsi, lorsque vous vous concentrez différemment sur quelque chose, vous générez une attention en le faisant. Nous ne décodons pas l’intention en soi, mais nous décodons le résultat de l’intention. »

Un porte-parole de Snap a déclaré que la société ne s’engageait pas dans une seule approche avec l’achat de NextMind, mais qu’il s’agissait plutôt d’un pari de recherche à long terme. Si vous êtes toujours curieux à propos de NextMind, voici une vidéo de Kouider révélant l’idée en 2019 :