Découvrez L'Art De L'Édition
Culture

L’Argus wesleyen | Les projections de films d’avril célèbrent la culture asiatique et américaine d’origine asiatique

c/o Microsoft

sans Microsoft

Quatre projections de films en avril présenteront un large éventail d’expériences asiatiques et asiatiques-américaines. Les films eux-mêmes sont affiliés à deux séries de longue date : des projections organisées par la Wesleyan Film Series et le Asian American Student Collective (AASC) pour le Mois du patrimoine des Américains d’origine asiatique et des îles du Pacifique (AAPI), et la série de films hindi-urdu, parrainée par le Fries Center for Global Studies and South Asian Studies.

Bien que le Mois du patrimoine AAPI tombe officiellement en mai, le semestre universitaire se termine au milieu du mois. Pour cette raison, les groupes d’identité étudiante asiatique sur le campus, notamment l’AASC, Shakti, l’Association des étudiants coréens (KSA), l’Association des étudiants japonais (JSA), le Club de la culture chinoise (CCC), PINOY et la Freeman Association of Asian Scholars (FASA) ont traditionnellement accueilli des événements en avril, comme ils le sont cette année. Dans le cadre de sa programmation du Mois du patrimoine AAPI, l’AASC présente également deux projections de films en collaboration avec la Wesleyan Film Series.

La première projection de « Better Luck Tomorrow », un drame de 2002 réalisé par Justin Lin, aura lieu à 16h30. étudiants du comté d’Orange, en Californie, qui se livrent à des délits mineurs, « Better Luck Tomorrow » a été acclamé par la critique pour son histoire captivante qui défie les stéréotypes, et en 2019, il a été nommé meilleur film américano-asiatique du 21e siècle par le Los Angeles Times.

La deuxième des deux projections parrainées par l’AASC est « The Wedding Banquet », une comédie romantique de 1993 réalisée par Ang Lee. Dans le cadre de la série de films wesleyens, la projection aura lieu le 28 avril au Goldsmith à 20 h, heure normale de la série de films. Coproduit à Taïwan et aux États-Unis, « The Wedding Banquet » raconte l’histoire de Wai-Tung (Winston Chao), un immigrant taïwanais gay vivant à New York qui accepte un faux mariage avec une femme pour apaiser son état d’esprit traditionnel. pères.

« The Wedding Banquet » a été acclamé pour son histoire de conflit culturel, recevant des nominations pour le meilleur film en langue étrangère aux Oscars et aux Golden Globes. Bien que se déroulant aux États-Unis, une petite majorité des dialogues du film sont en mandarin. chinois, et était donc considéré comme un film en langue étrangère. Des films américano-asiatiques plus récents tels que « The Farewell » et « Minari » ont fait face à un classement similaire pour leur utilisation du dialogue mandarin et coréen, respectivement, soulignant des questions plus larges sur ce qui est qualifié d' »étranger » ou d' »américain » qui sont également abordées dans les films eux-mêmes.

La série de films hindi-ourdou, parrainée par le Fries Center for Global Studies et les études sud-asiatiques, a commencé en mars mais se poursuit jusqu’en avril, coïncidant avec d’autres événements du Mois du patrimoine AAPI disponibles pour la communauté du campus.

La série a débuté par une projection du film indien en hindi de 2012 « English Vinglish » le mercredi 23 mars. Réalisé par Gauri Shinde, le film est centré sur les expériences de Shashi (Sridevi), qui, après avoir été taquinée par sa famille pour son manque de maîtrise de l’anglais, s’inscrit à des cours de langue lors d’un voyage en famille à New York et se lie avec ses différents camarades de classe. « English Vinglish » a reçu une reconnaissance mondiale et a été présélectionné comme entrée officielle de l’Inde pour le meilleur film en langue étrangère aux Oscars.

« The Namesake », le prochain volet de la série de films hindi-ourdou, sera projeté le mercredi 6 avril. « The Namesake » est un film de 2006 acclamé par la critique réalisé par Mira Nair, coproduit aux États-Unis, en Inde et au Japon. . Basé sur le roman du même nom de Jhumpa Lahiri, le film raconte l’histoire du passage à l’âge adulte de Gogol (Kal Penn), le fils d’immigrants indiens né aux États-Unis, et ses luttes pour équilibrer les attentes culturelles et les exigences de son Inde. famille avec sa vie en Amérique, faisant des allers-retours entre Calcutta et New York. Cette projection aura lieu à 20h à la Goldsmith.

La série de films hindi-ourdou se termine avec « Bol », un film pakistanais en ourdou de 2011 réalisé par Shoaib Mansoor qui sera projeté le mercredi 20 avril. Un drame sur une famille musulmane stricte à Lahore et le conflit dû à la réticence du patriarche. Hakim (Manzar Sehbai) d’accepter son fils intersexe Saifi (Amr Kashmiri), « Bol » a été le film pakistanais le plus rentable de 2011 et a battu des records au box-office au Pakistan. La projection de « Bol » aura lieu à 20h00 à l’Orfèvrerie.

Chaque avril, il y a un large éventail d’événements à l’Université pour marquer le mois du patrimoine AAPI, et cette année, avec le retour d’un plus large éventail d’événements en personne, les projections de films sont de retour sur la table. Des succès mondiaux aux joyaux indépendants, des drames sombres aux comédies romantiques, la communauté wesleyenne peut s’attendre à un large éventail de films présentant les expériences des communautés et des cultures asiatiques et asiatiques américaines au cours du mois à venir.

Oscar Kim Bauman est également le président académique du Asian American Student Collective et peut être contacté à [email protected]